Phase 1 : tout ce qu’il faut savoir sur le déconfinement !

Phase 1 : tout ce qu’il faut savoir sur le déconfinement !

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté, mardi 28 avril à l’Assemblée nationale, son plan pour sortir progressivement du confinement décrété à la mi-mars pour lutter contre l’épidémie de COVID-19 qui touche le monde entier.

 Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous nous ne déconfinerons pas ou nous le ferons plus strictement.

Edouard Philippe, Premier ministre

Une stratégie en trois axes qui vise à éviter le risque d’une seconde vague tout en prenant en compte les différences dans la gestion et l’organisation du déconfinement :

  • Axe 1 : Apprendre à vivre avec le virus 
  • Axe 2 : Agir progressivement
  • Axe 3 : Adapter localement en fonction des zones géographiques

Objectifs : protégertester et isoler. Ainsi, si les conditions sanitaires continuent de s’améliorer, la phase 1 du déconfienement sera lancée le 11 mai et devrait prendre fin le 2 juin.

Un déconfinement différencié par département

Conséquence de ce mode opératoire : le déconfinement sera différencié, en fonction donc de l’intensité de la circulation du virus dans les départements. La situation sera appréciée au cas par cas, le 7 mai. 

Il y aura 3 critères pour définir le niveau de circulation du virus afin d’adapter le niveau de déplacement autorisé dans le département :

  • Si les cas de contamination sur 7 jours restent élevés ;
  • Si les capacités régionales en réanimation restent tendues ;
  • Si le système local de tests et de détection des chaînes n’est pas prêt.

Les régions seront classées en fonction de ces critères, sur une carte, pour savoir lesquelles pourront bénéficier d’une “circulation élevée” ou “circulation limitée“.

Un retour à l’école volontaire

Voici la manière dont les établissements scolaires seront rouverts :

  • Les écoles élémentaires et maternelles seront rouvertes progressivement à partir du 11 mai sur la base du volontariat,
  • Dans les crèches, il s’agira de n’autoriser que des petits groupes de 10 enfants maximum ;
  • Les collèges pourront commencer à être rouverts d’ici le 18 mai, à commencer par les sixièmes et cinquièmes. En ce qui concerne les quatrièmes et les troisièmes, la décision sera prise fin mai en fonction de l’évolution de la situation.
  • Les lycées seront fermés au moins jusqu’en juin.

Le port du masque est prohibé pour les enfants en maternelle et enfants de moins de 3 ans, mais les masques pédiatriques seront mis à disposition des établissements au cas où. Les masques seront obligatoires pour les collégiens.

Masque obligatoire dans les transports

Le port du masque sera obligatoire dans tous les transports en commun. Lesquels devront aussi faire respecter les mesures barrières et les règles de distanciation sociale. Ce qui impliquera, dans certains transports, de condamner une place sur deux et d’ajouter des marquages.

Pour les bus scolaires, il y aura aussi obligation de port du masque pour les chauffeurs et les écoliers (à partir du collège). Ce sera la même chose pour les VTC et les taxis sans séparation en plexiglas.

Par ailleurs, la réservation obligatoire dans tous les trains pour limiter les déplacements entre départements a insisté le Premier ministre.

L’accès et la vente de masques étendue

La France recevant désormais plus de 100 millions de masques chirurgicaux par semaine et recevrons 20 millions de masques lavables civils. Les pharmacies et établissements de grande distribution seront invités à vendre des masques jetables ou lavables et les particuliers à se confectionner des masques dans les conditions recommandées par l’AFNOR. 

Toujours plus de tests

L’objectif est d’atteindre les 700 000 tests virologiques, au moins par semaine. Tous les tests seront évidement pris en charge par l’assurance maladie.

Si une personne est testée positive, il y aura un travail d’identification de tous les cas contact qui devront s’isolés pendant 14 jours.

Si la personne se confine chez elle dans son foyer, cela signifie que tous les membres de son foyer devront se confiner aussi pendant 14 jours. À l’inverse, les citoyens qui le souhaitent pourront s’isoler ailleurs, à l’hôtel par exemple.

L’application StopCovid sera votée à l’Assemblée Nationale

L’application StopCovid ne fait pas partie de la stratégie de déconfinement pour le moment. Cette dernière suite de nombreuses interrogations, elle sera visiblement débattue et soumise à un vote à l’Assemblée Nationale.

Maintenir le télétravail

L’état d’urgence sanitaire, qui avait été instauré en mars et devait prendre fin le 26 mai sera prolongé. Le Gouvernement explique que le télétravail doit être maintenu au maximum pour toutes les entreprises qui le peuvent — ce qui permettra d’avoir moins de salariés dans les transports en commun.

Déplacements : pas au-delà de 100km sans attestation et motif valable

Par ailleurs, avec cette levée progressive du confinement, il sera possible de circuler sans attestation à partir du 11 mai, sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel. Ce qui limitera la circulation entre les régions les plus touchées par l’épidémie et les autres.

➡️ Calculez la zone des 100 kilomètres pour vos déplacements dès le 11 mai

Commerces, marchés, cinémas

Pour les commerces, hors cafés et restaurants, ils pourront rouvrir leurs portes le 11 mai. Mais comme dans les transports, ils devront gérer les flux et faire respecter les mesures de distanciation physique. Les commerçants pourront subordonner l’accès à leur magasin au port du masque. Les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés ne pourront en revanche ne pas rouvrir, en fonction des décisions des préfets.

Le 11 mai, les marchés seront autorisés à rouvrir, sauf si les maires ou les préfets estiment qu’ils ne peuvent pas assurer les gestes barrières. 

Concernant le monde culturel, les grands musées, les salles de cinéma, de concert et les théâtres resteront fermés après le 11 mai, contrairement aux médiathèques, bibliothèques et petits musées qui pourront rouvrir leurs portes.

La possibilité d’une réouverture des cafés et restaurants sera abordée fin mai, pas avant. De plus, tous les événements rassemblant plus de 5 000 personnes ne pourront se tenir avant septembre.

Les plages fermées jusqu’au 1er juin au moins

Les plages, fermées depuis le début du confinement, resteront inaccessibles au public au moins jusqu’au 1er juin. Les parcs et jardins, eux, ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active.

Rassemblements : pas plus de 10 personnes

Concernant, les rassemblements sur la voie publique ou dans des lieux privés, ils seront limités à 10 personnes. Ainsi, les sports dans les lieux couvertscollectifs ou de contacts resteront interdits. La pratique d’une activité physique individuelle de plein air sera désormais possible, dans le respect des règles de distanciation sociale. 

Les enterrements limités à 20 personnes

Après le 11 mai, les cérémonies funéraires resteront limitées à 20 personnes comme aujourd’hui. Les cimetières seront à nouveau ouverts au public dès le 11 mai.

Une seconde phase à partir du 2 juin

La première phase du déconfinement s’étalera du 11 mai au 2 juin. A partir de là, une nouvelle étape s’ouvrira pour trois semaines, avec de nouvelles mesures qui dépendront du niveau de l’épidémie.