Canicule : quid de la Piscine Municipale à Carrières-sur-Seine ?

Canicule : quid de la Piscine Municipale à Carrières-sur-Seine ?

Avec les fortes chaleurs, l’envie de se baigner et de se raffraichir à la Piscine Municipale vous tente ? Malheureusement pour vous, celle de Carrières-sur-Seine n’est plus qu’un vieux bâtiment à l’abandon situé Rue de Belfort dans le Quartier des Alouettes.

Jardin de la Piscine
Entrée de la Piscine

Promesse phare de la campagne des Municipales il y a 6 ans, l’ancienne Piscine de Houilles et de Carrières-sur-Seine a été fermée fin avril 2014 pour entamer une rénovation.

Le projet de toutes les discordes

En réalité, la Mairie de Houilles ayant ouvert sa propre piscine Rue du Président Kennedy, le projet n’a finalement jamais vu le jour au grand désespoir des habitants de Carrières.

Crise sanitaire et restrictions pour les habitants

À la suite de la crise sanitaire du COVID-19 et afin de respecter les mesures de distanciation sociales de nombreux établissement aquatiques limitent les accès aux habitants de leur propre commune.

En plus de tarifs non-résidents, c’est donc la double peine !

Ainsi, au vu des procédures sanitaires contraignantes les centres de loisirs de Carrières-sur-Seine sont souvent dans l’obligation d’annuler les sorties mises en place dans les Piscines.

Quelles piscines dans les alentours ?

Si vous souhaitez piquer une tête, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de l’établissement des communes voisines afin de connaitre les capacités d’accueil :

  • Centre Aquatique Maison Laffite
  • Le Cap Satrouville
  • Piscine Jean-François Henry Chatou
  • Piscine de Croissy
  • Piscine Municipale d’Houilles
  • Piscine Jean Moulin Bezons
  • Piscine Le Dome Saint-Germain
  • Centre aquatique Les Océanides du Parisis

Comment se rafraîchir autrement ?

En pleine canicule, des gestes simples permettent d’éviter les accidents. Il faut se préparer avant les premiers signes de souffrance corporelle. 


  • Buvez beaucoup d’eau sans attendre d’avoir soif : lorsqu’il fait chaud, votre corps transpire plus que d’habitude et vous risquez de vous déshydrater. N’hésitez pas à avoir toujours votre bouteille d’eau à portée de main, pour boire jusque deux litres d’eau par jour ! De même, évitez les boissons diurétiques (thé, café, soda) ainsi que l’alcool qui favorise la déshydratation.
  • Mouillez-vous (brumisateurs, serviettes mouillées…) : pour faire baisser la température du corps, pensez à le mouiller plusieurs fois par jour, au moins le visage et les avant-bras. Vous pouvez aussi humidifier vos vêtements. Si vous êtes à la maison, amplifiez cet effet en prenant une douche fraîche.
  • Mangez suffisamment et ne buvez pas d’alcool.
  • Préférez les lieux frais (pour maintenir une température fraîche dans votre logement, pensez à fermer les fenêtres et les volets le jour et à les ouvrir la nuit. Ou encore à passer la serpillère pour rafraîchir le sol. Vous pouvez aussi en profiter pour passer quelques heures à la bibliothèque, au cinéma, au centre commercial ou encore au musée, car ces lieux sont souvent climatisés).
  • Limitez les efforts physiques.
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais. Si vous sortez, pensez à protéger votre tête avec casquette ou chapeau.
  • Utilisez un climatiseur en faisant attention à la température. Il ne faut pas plus de 7 degrés d’écart avec la température extérieure pour prévenir le choc thermique au moment de sortir. De plus, plus la température est froide, plus les maux de tête ou de gorge sont fréquents. Enfin, l’air soufflé par la climatisation doit toujours être dirigé vers le plafond, jamais sur vous directement. 

Ventilation et COVID-19

Les ventilateurs, climatiseurs ou brumisateurs ne posent aucun problème du point de vue de l’exposition au risque de Covid-19 si vous êtes chez vous et qu’il n’y a pas de personnes malade à votre domicile.

En revanche, ils sont déconseillés en collectivité. Car “en créant un mouvement d’air important, le ventilateur va projeter les gouttelettes respiratoires émises par les personnes à distance dans la pièce et rendre inopérante la distance de sécurité entre les personnes” explique le Haut conseil de la santé publique.