Distribution gratuite de masques réutilisables à Carrières-sur-Seine

Distribution gratuite de masques réutilisables à Carrières-sur-Seine

Le 13 mai 2020, une première distribution de masques en tissu lavables acquis par la Ville de Carrières-sur-Seine avait été réalisée. C’est ensuite la Communauté d’Agglomération Saint Germain Boucles de Seine (CASGBS) qui s’en est procuré via une entreprise d’importation. Ceux-ci ont été distribués mercredi 17 juin 2020 de 14h00 à 20h00.

Pour cette nouvelle distribution qui sera organisée le Mercredi 9 septembre 2020, de 14h à 20 : pas d’innovation et il faudra à nouveau se déplacer au bureau de vote.

Par ailleurs, aucune information n’a pour le moment été communiqué sur les modèles et la provenance des masques.

Comment récupérer son masque ?

Vous êtes inscrit sur les listes électorales ?

Si c’est le cas alors, regardez votre numéro de bureau de vote et :

  • Une seule personne par foyer doit se rendre dans son bureau de vote
  • Munissez-vous d’une pièce d’identité et/ou de votre livret de famille

Votre livret de famille pourra justifier du nombre de personnes dans votre foyer et le cas échéant obtenir plusieurs masques réutilisables.

Il est demandé qu’un seul des membres d’un foyer se déplace afin de limiter les regroupements. Pour votre santé et celles des autres, veillez à toujours respecter les gestes barrières et la distanciation physique.

Comment faire si je ne suis pas inscrit aux listes électorales ?

Pas de panique ! Vous pourrez toujours retirer votre masque en vous présentant au Centre Technique Municipal situé 22 rue des Cailles à Carrières-sur-Seine. La distribution sera également organisée le mercredi 9 septembre 2020 de 14h00 à 20h00 et :

  • Une seule personne par foyer doit se rendre au Centre Technique
  • Munissez-vous d’une pièce d’identité et/ou de votre livret de famille
  • Munissez-vous d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois

Comment faire si je ne peux pas me déplacer ?

Vous pouvez demander à une tierce personne de récupérer votre masque pour vous (au point de collecte initialement prévu pour vous). Il lui sera demandé de présenter votre pièce d’identité et/ou livret de famille ainsi qu’une procuration.

Si personne n’est en mesure de récupérer votre masque, et que vous êtes âgé de 65 ans ou plus, vous pouvez contacter la mairie par mail ou par téléphone afin de le récupérer autrement.

Qu’en est-il de la qualité des masques de la première distribution ?

Pour le moment aucune information n’a été communiqué sur le type de masque qui sera distribué. Les masques en maille distribués le 13 mai avaient fait polémique. En effet, de nombreux habitants ont dénoncé la qualité de ceux-ci :

  • Choix de la matière qui donne très chaud très rapidement. Ce manque de confort augmente les risques de toucher le masque avec ses mains pour le repositionner.
  • La notice conseille l’ajout de filtres supplémentaires (ex: à café ou d’aspirateur) alors qu’il a été démontré par l’AFNOR que cela comporte des risques pour la santé (risque d’allergie et/ou de toxicité).
  • 4 mois après leur distribution les masques ont été testés par la Direction Générale de l’Armement (DGA) pour seulement 11 la lavages et l’étiquetage était donc mensonger et incohérent. Contrairement a ce qui est indiqué, le masque n’a jamais subi 30 lavages.
  • On retrouve la mention USN 1 sur l’emballage, qui ne veut rien dire. Il s’agit très probablement d’une confusion avec le sigle UNS 1 (Usage Non Sanitaire 1).

Une vidéo a été réalisée au sujet de la polémique suite à la distribution des masques :

A ce sujet, la Mairie a répondu que l’entreprise Maille Emma était “homologués” par la Direction Générale de l’Armement (DGA). Elle a également admis que l’étiquetage était erroné et que l’ajout de filtre n’était pas recommandé.

Retrouvez, le premier rapport d’essais des masques MAILLE EMMA fournis par la DGA indiquant notamment que :

La note, droit être complété par un test porté pendant 4 heures, à réaliser par l’industriel. […] Les résultats ne permettent pas une certification ou homologation selon les normes NF EN 149, NF EN 14683, ni selon toute autre norme ou règlement. […] L’élasticité du matériau peut modifier les propriétés de perméabilité à l’air ainsi que de l’efficacité de protection aux particules de 3 μm une fois le masque mis en place sur le visage.

Direction Générale de l’Armement

Comment bien utiliser son masque ?

Il est important de bien porter son masque et pour cela, voici une petite vidéo qui vous rappelle comment faire :

L’Association française de normalisation (Afnor) recommande un lavage en machine à 60 °C (cycle coton), pendant au moins 30 minutes. Il est également conseillé de le sécher au sèche linge ou au sèche cheveux après le lavage.

Que faire des masques usagés ?

Les masques à usage unique :  tout comme les lingettes désinfectantes ou les gants, ils doivent être jetés dans un sac poubelle dédié, “résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel” d’après le gouvernement.

jeter les masques

Les masques en en tissus sont-ils plus efficaces ?

Pas de nouvelle ditribution sans nouvelle polémique sur la gestion de la crise sanitaire à la Mairie de Carrières-sur-Seine.

En cause, le site internet de la municipalité qui indique que les masques en tissu sont plus efficaces que des masques FFP2 ou chirurgicaux…

Simple erreur, ou volonté délibérée du service de communication de tromper ? Difficile à dire, même s’il ne s’agit malheureusement pas de la première erreur de ce genre à la Mairie.

Les tests effectués par les autorités sanitaires révèlent que les masques de type chirurgicaux seraient plus efficaces que ceux en tissu… à condition qu’ils soient correctement utilisés. Si on se réfère aux données comparatives de l’Institut national de recherche sanitaire (INRS), le masque de chirurgical filtrerait en effet de 95 à 98 % des projections salivaires selon les modèles. À l’inverse, les masques en tissu élaborés selon les normes AFNOR assurent au maximum 90% de filtration suivant les fabricants.

Les compagnies aériennes interdisent d’ailleurs les masques en tissu dans l’avion. Considérés comme “plus sûrs”, seuls les masques chirurgicaux sont autorisés. 

En revanche, inutile d’insister sur l’aspect plus économique et écologique des masques réutilisables en tissu. Certes plus cher à l’achat à l’unité, le coût d’utilisation diminue au fil du temps.

Pour rappel, le port du masque (tissu, chirurgical, FFP-2..) ne peut se substituer au respect des autres gestes barrières. Se laver très régulièrement les mains et éviter au maximum de se toucher le visage. Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique. Éviter tout contact direct avec les autres ainsi que les lieux très fréquentés. Respecter un mètre de distance au minimum avec les autres. Jeter vos masques ou mouchoirs usagés dans une poubelle.