Victime, signalement, information : la police lance mon commissariat.fr

Victime, signalement, information : la police lance mon commissariat.fr

La police nationale s’est récemment dotée d’une plateforme numérique : «Mon commissariat.fr ». Elle permet d’orienter en ligne les usagers notamment en temps de couvre-feu.

Il est notamment possible de dialoguer directement avec des policiers via un tchat et de poser des questions sur les restrictions de déplacement ou encore sur la procédure de dépôt de plainte. Derrière les ordinateurs : 12 policiers, qui répondent aux messages sept jours sur sept de 8 heures à 20 heures.

En ce moment, beaucoup de questions portent sur la crise sanitaire mais aussi sur d’autres demandes liées à des problèmes de sécurité, par exemple “mon véhicule a été dégradé, ou, j’ai été cambriolé, que dois-je faire comme démarche ?” selon la commissaire Caroline Mougnaud, cheffe du service.

Seulement pour les démarches non-urgentes

Sur le site, les administrés sont aussi réorientés vers les autres services en ligne de la police : pré-plainte en ligne, plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes ou encore plateforme Pharos, chargée de détecter les contenus en ligne illicites, etc. Après une première expérimentation lors du confinement en mars, la plateforme s’est récemment étoffée, selon les agents.

En 2021, la plateforme devrait fonctionner « 24 heures sur 24 », avec un renforcement des effectifs, précise-t-elle. Depuis le 29 juin, 17.000 tchats ont été comptabilisés. Chaque jour, « quelques milliers » de demandes transitent sur le site, assure la commissaire. 

Mon commissariat.fr a vocation à traiter les démarches non-urgentes, souligne la police, qui rappelle qu’en cas d’urgence il faut composer le 17 ou le 112.